Interventions sur le réel

Nouvelles. A deux pas de chez vous **, de Liliane Schraûwen
; Zellige, 144 p., 18,50
€. © D.R.
Nouvelles. A deux pas de chez vous **, de Liliane Schraûwen ; Zellige, 144 p., 18,50 €. © D.R.

Le fait divers, Liliane Schraûwen y plonge résolument dans A deux pas de chez vous. En exergue, presque une introduction au livre par la longueur de l’extrait, une page de Roland Barthes sur la « Structure du fait divers ». Et, précédant chaque nouvelle, un ou plusieurs faux articles de presse censés renforcer l’effet de réel pour chacune des anecdotes. Les premières sont très littéraires par leur sujet même : à la Foire du Livre de Bruxelles, un auteur oublié assassine le critique littéraire qui a brisé sa carrière ; un autre, au sommet de son art, se fait voler le manuscrit qui conclura son œuvre, et meurt en le découvrant publié sous un autre nom. Encore est-il moins question, au fond, de littérature que de haine et de dépit, sentiments trop humains. C’est-à-dire de remarquables pièges à personnages, qui fonctionnent dans tous les milieux. Les neuf nouvelles suivantes le prouvent à suffisance : ce que résume l’article de presse n’est que la conclusion visible d’un cheminement assez complexe pour donner naissance à une fiction bien conduite.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct