Un scénario en deux temps envisagé pour sortir de la crise politique

Après avoir rencontré les libéraux et les verts, Benoît Lutgen s’entretient ce samedi avec Olivier Maingain, le président de Défi. © Belga
Après avoir rencontré les libéraux et les verts, Benoît Lutgen s’entretient ce samedi avec Olivier Maingain, le président de Défi. © Belga - belga.

La crise politique ne fait que commencer – une semaine au compteur –, mais les scénarios tournent, nombreux déjà. L’idée que CDH et MR puissent convoler rapido en Wallonie reste bien dans l’air à ce stade. Les libéraux-réformateurs ont très envie. Dans l’émission « Le Grand Oral RTBF-Le Soir » , l’un d’eux, Gérard Deprez, ex-PSC il est vrai, salue avec enthousiasme le « coup » de Benoît Lutgen et juge, à titre personnel, que le MR doit s’engager dans une majorité alternative. En gros : c’est l’heure d’évincer les socialistes, les bleus doivent y aller sans hésiter.

Cela étant, un autre scénario complète celui-là : pourquoi donc ne pas voter sans attendre les textes relatifs à la réforme de la gouvernance ? Dès juillet-septembre. Les parlements dans les entités fédérées sont en place, ils peuvent opérer déjà avant leurs vacances.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct