Ahmad Jamal Marseille

<span>Ahmad Jamal</span> Marseille

Le pianiste américain fête ses 87 ans le 2 juillet. Ça ne s’entend pas. Ce dernier album possède autant de punch, de groove, de créativité, d’énergie, d’enthousiasme, de feeling que celui que j’avais écouté juste avant, Ahmad Jamal a the Pershing, enregistré live sur Chess Records en 1958, avec la fameuse paire Israël Crosby à la contrebasse et Vernell Fournier à la batterie. Un trio qui faisait corps, sens, expressivité et musique.

Presque 60 ans plus tard, avec James Cammack à la contrebasse et Herlin Riley à la batterie, Ahmad Jamal a conservé cet art du trio de sa jeunesse. Son groove est impeccable. Son art de tracer les rythmes de la main gauche, en accords et en renversements d’accords, son discours de la main droite, riche en déroulements harmoniques, sa joie de jouer perceptible font de cet album un grand album.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct