Bruxelles: l’avenir des Monuments et sites en jeu

Rudi Vervoort est isolé sur la question de la suppression de l’avis conforme. © Olivier Polet.
Rudi Vervoort est isolé sur la question de la suppression de l’avis conforme. © Olivier Polet. - Olivier Polet.

Les remous politiques n’empêchent pas le gouvernement bruxellois de poursuivre son travail. Ce mercredi, lors de la commission aménagement du territoire, les députés reprendront donc la discussion concernant la réforme du code bruxellois de l’aménagement du territoire (Cobat). Une centaine d’amendements avait été déposée par l’opposition Ecolo et MR ainsi que par le gouvernement lors de la dernière séance.

Si certaines pistes proposées par l’opposition notamment en matière de participation citoyenne ou encore la mise en place d’un mécanisme de saisine lié aux délais de rigueur pour les permis d’urbanisme et d’environnement ont été suivies par la majorité et le ministre-président Rudi Vervoort, il y a un point qui n’a pas été modifié: la suppression de l’avis conforme de la Commission royale des Monuments et sites (CRMS).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct