Pourquoi les restos éphémères ont autant de succès

Pourquoi les restos éphémères ont autant de succès
Antoine Mélis

C’est de saison. L’été, les restaurants et les bars éphémères fleurissent ici et là, à la plage ou sur les toits, dans les jardins et les parcs, les restaurants désaffectés ou les bars à vin… Même Pamela Anderson succombe à la tendance, avec le chef Christophe Leroy à Saint-Tropez, pour promouvoir la cuisine vegan. Plus près de nous, Dinner in the Sky a élevé ses convives dans le ciel du Cinquantenaire début juin, la terrasse de l’Hippodrome a accueilli à la même période des dîners à quatre mains de chefs réputés (et reste ouverte tout l’été), un festival de gastronomie se perche ce week-end sur la Citadelle de Namur, des chefs wallons organisent des « barbecues du terroir » à Liège, Jalhay et Huy, Christophe Hardiquest (Bon-Bon) ouvre son Bistro de l’été à partir du 4 juillet près de la place Flagey, à Bruxelles, Stefan Jacobs (ex-chef étoilé du Va Doux Vent) propose lunchs, grillades et tapas gastronomiques dans le magasin Autrement dit vin, à Namur…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société