Migration: l’Italie menace de fermer ses ports aux ONG

© Reporters/DPA
© Reporters/DPA

Le gouvernement italien a autorité le représentant italien auprès de l’Union européenne, Maurizio Massari, de soumettre la question des débarquements de migrants en Italie au Commissaire aux Migrations et aux Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos. Lors de sa réunion avec le Commissaire, Massari a souligné que la situation était à la limite de la capacité de traitement, avec un impact considérable sur la vie socio-politique.

Si la Commission européenne ne revoit pas les règles en vigueur, l’Italie menace notamment de refuser de débarquer sur son sol les migrants recueillis en Méditerranée par des ONG étrangères. Les migrants secourus ne pourraient donc plus rejoindre le sol européen par l’Italie. Il faut dire que depuis le début de l’année, 76.873 migrants ont débarqué en Italie, dont 9.761 mineurs, selon le ministère italien de l’Intérieur.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Union Européenne