Nicolas Gilsoul: «Jouer avec le danger, j’adore ça»

Nicolas Gilsoul: «Jouer avec le danger, j’adore ça»

Passionné depuis l’enfance par ce rôle dans l’ombre, Nicolas est un sportif accompli qui soigne son image. Avant de pratiquer ce métier qui fait rêver, il a consenti de nombreux sacrifices.

Nicolas, à quand remonte cette passion ?

À l’enfance. J’avais dix ans que j’accompagnais mon père dans des rallyes d’initiation d’une soixantaine de kilomètres. Je tombais endormi avant la fin de l’exercice. Je me suis toujours intéressé à la lecture des cartes, des road-books. Par la suite, j’ai eu l’occasion de disputer des rallyes avec des gars plus âgés qui avaient des aptitudes. Je ne me sentais pas capable de faire ce qu’ils faisaient avec un volant. Naturellement, j’ai vite trouvé des sensations sans devoir conduire.

Vous avez immédiatement imaginé devenir copilote professionnel ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Rallye