Parachuté et indépendant

Ce n’est pas parce qu’on est parachuté politiquement à une fonction qu’on est forcément inféodé au parti qui vous a placé. L’un des exemples les plus parlants est sans doute celui de Dominique Vosters, le président du CSA, le régulateur de l’audiovisuel. L’homme est on ne peut plus PS. Il a été chef de cabinet adjoint de l’ex-ministre socialiste des Médias, Fadila Laanan. Il s’est pourtant montré très peu docile vis-à-vis du Boulevard de l’Empereur et les tensions avec le ministre PS des Médias actuel, Jean-Claude Marcourt, ont été nombreuses, à tel point que ses chances d’être renouvelé à ce poste en novembre étaient jugées pratiquement nulles jusqu’à ce que la crise politique éclate. Son indépendance s’est notamment illustrée dans le dossier de l’ouverture du câble.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct