Au Venezuela, le chaos s’installe dangereusement et Maduro en appelle aux armes

On dirait une scène de film
: fiction ou réalité, cette revendication de l’attaque par hélicoptère
? © Reuters.
On dirait une scène de film : fiction ou réalité, cette revendication de l’attaque par hélicoptère ? © Reuters. - Reuters.

Après trois mois de manifestations incessantes et de répression souvent brutale, le Venezuela sombre de plus en plus dans le chaos. Ce mardi, plusieurs quartiers de la ville de Maracay, à 120 km de Caracas, ont été mis à sac par des pillards qui, après avoir vidé des magasins d’alcool, ont forcé la porte d’entrepôts pour repartir chargés des marchandises les plus variées. Une équipe de l’AFP sur place a vu le cadavre d’un jeune homme qui avait reçu en plein visage une balle de la police, tandis que le photographe de l’agence s’est fait frapper à la tête par des assaillants qui tentaient de lui voler son appareil photo.

Qui provoque ces désordres ? Pour le pouvoir, c’est l’opposition qui attise les troubles pour rendre le pays ingouvernable et appeler les Etats-Unis à la rescousse. Pour l’opposition, c’est au contraire le pouvoir qui lance ses hommes de main dans les rues créer du désordre pour discréditer l’opposition.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct