Dix mois avec sursis pour avoir envoyé près de 1.000 messages à son ancienne compagne

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné, mercredi, un homme poursuivi pour avoir harcelé son ancienne compagne en lui envoyant près de 1.000 messages entre 2013 et 2015 à Ciney, à une peine de prison de dix mois assortie d’un sursis de trois ans.

La victime avait déposé plainte à l’encontre de son ancien compagnon après avoir reçu 737 SMS insultants et menaçants. Malgré une mise en demeure de la police et du parquet, elle avait déposé une seconde plainte car il lui avait encore envoyé 150 messages en deux mois. Outre les insultes, il lui a notamment fait croire dans ses messages qu’il était séropositif et lui suggérait d’aller faire un test de dépistage. «  Nous avions une maison ensemble et nous devions la vendre. J’essayais d’arranger cette procédure de liquidation de l’immeuble. J’étais perdu  », a commenté le prévenu lors de l’audience.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct