Jean-Michel Naulot: «Nous sommes dans la même situation financière qu’au printemps 2007»

«
L’euro induit une croissance faible, mais aussi un développement inégalitaire des États membres.
» © Jerome Panconi.
« L’euro induit une croissance faible, mais aussi un développement inégalitaire des États membres. » © Jerome Panconi. - Jerome Panconi.

Jean-Michel Naulot connaît bien le monde la finance. Ancien banquier, puis membre du Collège de l’Autorité des marchés financiers, il tire la sonnette d’alarme dans son dernier essai, Éviter l’effondrement, paru au Seuil. L’homme ne mâche pas ses mots : nos dirigeants, dit-il, nous préparent une catastrophe financière pire que la précédente. Un propos à contre-courant de l’optimisme ambiant. Mais Jean-Michel Naulot assume.

Dans votre essai « Éviter l’effondrement », sorti il y a quelques mois, vous mettez en garde : une crise financière beaucoup plus grave que celle de 2008 menace d’éclater. Le propos est en complet décalage avec le discours dominant, fondé, nous dit-on, sur une réalité : la situation économique, notamment en zone euro, s’améliore. Vous maintenez votre diagnostic ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct