UE: s’engager ensemble et rapidement dans la lutte contre la criminalité

UE: s’engager ensemble et rapidement dans la lutte contre la criminalité

En ma qualité de commissaire européenne chargée de la justice, il est pour moi essentiel d’améliorer la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. C’est tant une question de sécurité qu’une affaire d’équité. Le manque de transparence permet à des criminels de financer des activités terroristes. Les règles laxistes en matière de blanchiment de capitaux permettent à des fraudeurs fiscaux de réinjecter dans l’économie les montants « mis de côté » en toute discrétion. Ce manque à gagner fiscal empêche les pouvoirs publics de réaliser des investissements nécessaires dans l’éducation ou les infrastructures et peut les amener à imposer davantage les citoyens honnêtes. Les « Panama Papers » ont révélé à quel point la fraude fiscale était préjudiciable à l’économie européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Cartes blanches