C’est vous qui le dites sur l’Eros Center de Seraing: «Encore l’argent du contribuable»

© Michel Tonneau
© Michel Tonneau

Les faits

« Le Soir » a révélé, ce lundi, une nouvelle affaire de mandat étonnamment rémunéré : dans le cadre de l’arrivée de l’Eros Center à Seraing, un centre d’encadrement de la prostitution géré par l’ASBL Geces, le conseil d’administration de cette ASBL vérifie les comptes de l’administratrice-déléguée. Il s’avère que ses honoraires, fixés par la Ville de Seraing et un bureau comptable, sont conséquents : 31.992 euros bruts annuels d’émoluments, la prise en charge de ses cotisations sociales, 7.300 euros pour son véhicule, un PC et des frais de téléphonie admis jusqu’à 1.200 euros par an. Soit un total annuel d’environ 48.000 euros pour une implication moyenne de 10 heures par semaine, selon les documents comptables de l’association.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct