Avec Nendo, le Japon s’invite au Grand-Hornu

Un miroir-tabouret dans lequel se reflète le designer Oki Sato, architecte de formation, à l’origine du collectif Nendo. © Cesare Chimenti.
Un miroir-tabouret dans lequel se reflète le designer Oki Sato, architecte de formation, à l’origine du collectif Nendo. © Cesare Chimenti. - Cesare Chimenti

Une exposition majeure, la plus grande jamais consacrée au collectif japonais Nendo depuis sa création en 2002, a pris place fin mai dans le cadre magique du Grand-Hornu. C’est d’ailleurs en visitant le site lors de l’hommage qui y était rendu à Jasper Morrison, en 2015, que le designer Oki Sato, tête pensante à l’origine de Nendo, a désiré investir les lieux encadrés d’arcades à la Chirico. Durant quatre mois, son collectif auréolé de prix prestigieux et exposé dans les plus grands musées du monde s’empare donc de l’ensemble des espaces intérieurs et extérieurs de l’ancien charbonnage du Borinage : écuries, magasins aux foins, atrium, aile nord, cours…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct