Harry Callahan: un Américain en Provence

<span>Harry Callahan</span>: un Américain en Provence

C’est l’été et comme chaque année, les touristes déferlent sur le Sud de la France pour y trouver soleil et dépaysement. Pour ceux qui s’y préparent comme pour ceux qui restent en Belgique, un détour par le Musée de la photographie s’avère plus que jamais indispensable à l’occasion de l’exposition consacrée aux archives françaises de l’Américain Harry Calllahan. Sa vision du sud de la France, et particulièrement d’Aix-en-Provence, est en effet un pur moment de bonheur.

Homme discret, né en 1912 et décédé en 1999, Harry Callahan est un des photographes les plus influents du XXe siècle. Il reste pourtant mal connu du grand public. C’est que son travail n’a rien de tonitruant ou de scandaleux. On n’y trouve pas de portraits de « people » réalisés à la chaîne ni d’images tragiques de guerre ou de catastrophe.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct