Troyes - Nuits Saint Georges: ce qu’il faut retenir de la 7e étape du Tour de France

Troyes - Nuits Saint Georges: ce qu’il faut retenir de la 7e étape du Tour de France

Disputée au cœur des grands crus de Bourgogne, cette étape s’adressait d’autant plus aux sprinters que les hommes du classement général se préservaient en vue d’un week-end corsé dans le Jura. L’échappée n’avait donc aucun mal à se dessiner, quatre hommes prenant la poudre d’escampette pour ouvrir la route jusqu’à six kilomètres de la ligne d’arrivée. En effet, seules les équipes de favoris avaient assuré le tempo, attentives en raison du vent, afin d’éviter les chutes et les bordures. Les trains se mettaient en marche, les Quick.Step assurant la majeure partie du boulot, à raison puisque Kittel émergeait d’un sprint millimétré face au Norvégien Boasson Hagen.

L’homme du jour

Alors que le débat de savoir si Marcel Kittel devait viser les étapes ou le maillot vert animait la caravane, l’Allemand a trouvé la solution en s’imposant dans les vignobles bourguignons, la victoire et le maillot vert.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct