Maigret, l’ambassadeur

© D.R.
© D.R. - D.R.

Impossible d’évoquer le 36 Quai des Orfèvres sans penser à la silhouette massive de Jules Maigret. Les enquêtes du commissaire à la pipe, sorti de l’imagination féconde de Georges Simenon en 1931, ont été publiées dans 44 pays, adaptées à 13 reprises au cinéma et fait l’objet de 8 séries télévisées, assurant une célébrité quasi-planétaire au QG de la police judiciaire parisienne.

Les descriptions du vaste bâtiment post-haussmannien de l’île de la Cité ne manquent pas au fil des 75 romans et 28 nouvelles dont Maigret est le héros. Globalement, il s’en dégage une impression de pesanteur. « Grand », « large », « vaste », « grisâtre » sont des adjectifs qui reviennent régulièrement sous la plume de Simenon. Mais Maigret s’y sent chez lui.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct