Et pourtant, il vole

S’il roule dans des voitures et des chariots élévateurs (chez Colruyt notamment) et s’il flotte (un peu), l’hydrogène est aussi capable de voler. Dans un coin de l’institut de thermodynamique de Stuttgart, un étrange oiseau étonne les visiteurs. Deux queues, deux cockpits, séparés par un mince moteur à hélice. Le HY4 est un avion de fabrication slovène, développé par des ingénieurs allemands et intégrant une pile à combustible produite par l’usine belge de la société canadienne Hydrogenics. « La technologie est là, le fuel est là, explique Jozef Kallo, prof à l’institut qui dépend du DLR, le centre de recherche aéronautique et spatial allemand. Notre pile à combustible a une efficacité supérieure aux autres technologies ». L’élégant HY4 emmène quatre personnes jusqu’à 1.500 km à une vitesse de 145 km/h. Dans un silence quasi total. Le vol inaugural a eu lieu en septembre 2016.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct