Le mont du Chat n’accouchera pas d’une souris

Le mont du Chat n’accouchera pas d’une souris

Depuis Nuits-Saint-Georges

C’est l’étape la plus difficile du Tour et son épilogue, le mont du Chat, pour la plupart des coureurs, le col le plus raide de France, carrément ! Ainsi Cédric Vasseur, qui a reconnu toutes les difficultés dans le cadre de son boulot de consultant pour France Télévisions n’hésite pas. « J’ai grimpé le Ventoux, le Galibier, l’Izoard mais celui-ci, il est incomparable dans sa difficulté croissante, un peu comme à Joux-Plane. C’est un col en escalier, pour purs grimpeurs. » Voici un mois, lors de la sixième étape du Critérium du Dauphiné, derrière les ténors habituels de la discipline, Tiesj Benoot avait créé la sensation en terminant 13e à l’arrivée de La Motte-Servolex (NDLR : l’arrivée du Tour se situera 7 kilomètres plus loin, à Chambéry). Le Gantois avait pu, ce jour-là, s’affirmer dans un autre rôle que celui de coureur de classiques, élément qu’il confirmera les jours suivants.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct