Manifestations: heurts violents et renforts policiers

La police de Hambourg a demandé vendredi des renforts pour faire face aux nombreuses manifestations anti-G20 dans la ville, qui ont notamment empêché l’épouse du président américain, Melania Trump, de sortir de sa résidence. Il s’agit de « soulager les forces déjà engagées », a déclaré un porte-parole de la police locale. Des unités de police anti-émeutes à Berlin et dans la région du Schleswig-Holstein, voisine de Hambourg, ont été envoyées sur place.

Dès le matin, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés autour des carrefours routiers stratégiques de la ville afin de bloquer l’arrivée des délégations officielles au sommet. Plusieurs voitures ont été incendiées et la police a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser des rassemblements. La police a indiqué que 159 de ses agents avaient été légèrement blessés. Une cinquantaine de personnes ont été interpellées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct