Stéphane Denève Ravel, «L’enfant et les sortilèges»

<span>Stéphane Denève</span> Ravel, «L’enfant et les sortilèges»

Un chef lié à la vie musicale belge s’attaque au chef-d’œuvre onirique de Ravel. Denève privilégie un chant impliqué dans le drame qui fait la part belle aux dimensions vocales de l’œuvre. Des personnages très caractérisés incarnés par des chanteurs impliqués parmi lesquels on retrouve Massis, Barrad, ou Gay.

La conception est nette, elle se retrouve dans les compléments : une lecture atmosphérique de Ma mère l’oye chez Denève.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct