L’imam Chalghoumi, ce «Tartuffe» qui agace les musulmans

Pour de nombreux musulmans, l’imam de Drancy (au centre) est d’abord un pur produit des politiques et des médias. © Reporters
Pour de nombreux musulmans, l’imam de Drancy (au centre) est d’abord un pur produit des politiques et des médias. © Reporters - Reporters.

Ce n’était pas la grande foule ce lundi pour accueillir à Bruxelles la délégation d’imams venus de France, d’Espagne, du Portugal ou encore d’Allemagne. Après Berlin, la « marche des musulmans contre la terreur » a en effet fait escale sur la Place de la Bourse, avant de rejoindre Paris ce mardi. Une soixantaine d’imams donc, à peu près autant de journalistes, photographes, cameramen et quelques curieux qui passaient par là. C’est que l’initiateur du projet, l’imam de Drancy, Hassan Chalghoumi, est loin de faire l’unanimité dans les communautés musulmanes de France, comme de Belgique. Dans l’Hexagone, le Conseil Français du Culte musulman (CFCM), l’instance représentative du culte islamique auprès des autorités, a décliné l’invitation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct