Chris Potter The dreamer is the dream

<span>Chris Potter</span> The dreamer is the dream

Chris Potter est sans doute un des maîtres du saxophone actuels. Pour son troisième album en tant que leader chez ECM, il s’est remarquablement bien entouré : son vieux complice Joe Martin à la contrebasse, David Virelles au piano et au célesta et Marcus Gilmore à la batterie. Chris, lui, compose tout et joue des saxophones, des clarinettes, de la flûte et de l’ilimba, un lamellophone de Tanzanie.

L’album est, on s’en doute avec ce casting, remarquable. Il est boosté par une tension créative. Potter est à son meilleur, son sax a des accents et une intensité coltraniens, il est lyrique dans « Heart in hand », le premier morceau, africain dans « Ilimba ». Dans « The dreamer is the dream », c’est à la clarinette basse qu’il développe un thème poignant. Parfait Potter.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct