La politique est-elle compatible avec les petits cadeaux des entreprises?

Photo Facebook.
Photo Facebook.

On comptait près de 18.000 supporters belges, le 13 juin 2016, au stade des Lumières de Lyon, pour suivre la rencontre de l’Euro 2016 de football entre la Belgique et l’Italie. Parmi eux, plusieurs députés wallons de différentes formations politiques, ainsi que le ministre de l’Energie de l’époque, le socialiste Paul Furlan. Rien de notable si cet aréopage n’avait été invité aux frais d’EDF-Luminus…

L’objet principal de ce voyage dans le Sud-Est était la visite d’une centrale hydroélectrique EDF sur l’Isère, programmée le lendemain du match des Diables rouges. Selon EDF-Luminus – cité dans L’Echo et Sudpresse, qui ont révélé l’information – la technologie de cette centrale est en effet semblable à celle du projet que le producteur et fournisseur d’énergie envisage sur la Meuse – d’où la participation du ministre ainsi que de différents députés régionaux, dont plusieurs membres de la commission Energie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct