François Pasquasy retrace vingt siècles de technologie

Dans son travail, François Pasquasy a souhaité montrer les filiations entre le travail d’hier et celui d’aujourd’hui. © Michel Tonneau.
Dans son travail, François Pasquasy a souhaité montrer les filiations entre le travail d’hier et celui d’aujourd’hui. © Michel Tonneau. - michel tonneau

Le travail est colossal et a demandé à l’auteur des années de recherche et d’écriture. Après un premier tome centré sur la production de fonte et la fabrication d’acier, François Pasquasy s’est attaqué au travail de l’acier. Ce que l’on appelle aujourd’hui « l’aval » ou la phase à froid, par opposition à la phase à chaud qui, jusqu’il y a peu à Liège, comprenait hauts-fourneaux, aciérie, coulée continue et laminoir à chaud.

Edité par la Société des bibliophiles liégeois, son ouvrage est une mine de renseignements et de documents iconographiques sur l’industrie et proto-industrie qui ont forgé le paysage liégeois et plus globalement la Wallonie. Une brique de 500 pages parsemée de documents d’époque qui tient plus de l’épaisse brame que des fines tôles toujours laminées dans le bassin industriel liégeois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct