Samusocial: Madame Peraïta, renoncez à ce silence

Samusocial: Madame Peraïta, renoncez à ce silence

(Edito paru le 27 juin 2017)

Que vous dire Mme Peraïta ? Que vous pouvez légalement refuser de répondre aux questions de la Commission d’enquête sur le Samusocial. Que chacun décide de l’image qu’il veut donner de lui-même et qu’en l’occurrence ici, vous avez le droit de préférer assurer la défense de votre personne en justice, plutôt que de rendre des comptes à l’autorité publique : privilégier un acquittement juridique à un jugement éthique.

Votre décision en dit long pourtant sur ce qu’a dû être votre ligne de conduite durant toutes ces années, estimant visiblement ne pas avoir de comptes à rendre à d’autres qu’à des partenaires et amis, seuls maîtres légitimes d’une association, au prétexte qu’on lui a donné naissance.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct