Un centre d’accueil pour migrants: «Une mise en demeure» adressée à l’Etat

Dans le parc Maximilien, les migrants dorment à la belle étoile. Les plus chanceux restent sous une passerelle, pour s’abriter de la pluie. © Joakeem Carmans.
Dans le parc Maximilien, les migrants dorment à la belle étoile. Les plus chanceux restent sous une passerelle, pour s’abriter de la pluie. © Joakeem Carmans. - JOAKEEM CARMANS.

Ils dorment à ciel ouvert dans le parc Maximilien. Les plus chanceux restent sous une passerelle, pour s’abriter de la pluie, et quelques arbres de la plaine servent de toilette de fortune pour les hommes. Pour les associations, la situation ne peut plus durer. Le Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers) et Médecins du monde dénoncent les conditions dégradantes dans lesquelles vivent les quelque quatre cents migrants en transit à la gare du Nord et au parc Maximilien. Les deux associations demandent l’ouverture d’un centre d’accueil et d’orientation à Bruxelles. Pour Pierre Verbeeren, directeur de Médecins du monde, c’est à l’Etat belge d’assurer des conditions dignes aux personnes de passage.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct