Les prépensionné(e)s pénalisé(e)s par la suédoise ?

Le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine © Photo News
Le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine © Photo News

Jeudi passé, le gouvernement fédéral validait plusieurs mesures proposées par le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR). Dimanche, les syndicats, en front commun, ont dénoncé une « rupture de contrat. » Qu’en est-il exactement ?

Plus la même base

Les organisations représentatives des travailleurs dénoncent la volonté du gouvernement de modifier la prise en compte des périodes de chômage et de prépension dans le calcul de la pension.

Pour les pensions prenant cours à partir du 1er janvier 2019, la période de prépension et les journées de chômage en « deuxième période » (après un an de pointage) ne seront plus assimilées sur base du dernier salaire, mais d’un « droit minimum par année de carrière » (fixé à 23.842 euros bruts annuels pour 2017).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct