Pourquoi les chimpanzés sont menacés d’extinction

Les chimpanzés partagent jusqu’à 98
% de leurs gènes avec les humains. © Reuters.
Les chimpanzés partagent jusqu’à 98 % de leurs gènes avec les humains. © Reuters. - Reuters.

La Conférence mondiale sur les chimpanzés qui s’est ouverte lundi à Abdijan (Côte d’Ivoire) ambitionne, avec l’appui de plus de 200 primatologues de renommée internationale, de tracer les lignes directrices d’un plan de sauvetage de ces grands singes dont l’espèce est menacée d’extinction, à l’égal de 40 % des vertébrés de la planète, comme le révélait à la mi-juillet un rapport alarmant publié par des chercheurs mexicains et américains.

La situation des chimpanzés (dont le nom kikongo signifie « faux homme ») en Afrique de l’Ouest est particulièrement dramatique. Le nombre d’individus de cette espèce la plus proche de l’homme (jusqu’à 98 % de gènes partagés) a chuté de plus de 90 % en une vingtaine d’années. En Côte d’Ivoire, un recensement de la WCP (World Chimpanzee Foundation) a répertorié moins de 2.000 individus contre 12.000 en 2002. Sur l’ensemble de l’Afrique, il ne resterait que 200.000 chimpanzés (espèce commune et bonobos).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct