La génération hippie en Europe: provos, Situs et hippies

Le look flower power a très tôt traversé l’Atlantique. Dès l’été 67, Paris était déjà conquise. © Le Soir.
Le look flower power a très tôt traversé l’Atlantique. Dès l’été 67, Paris était déjà conquise. © Le Soir. - Le Soir

Et en Belgique ? En France et en Europe ? Qu’en était-il des hippies ? Résumons : 1967, des hordes de chevelus aux vêtements larges déboulent sur la côte ouest des Etats-Unis des fleurs dans les cheveux et des idéaux plein la tête. Ils réclament de mettre le vieux monde au goulag pour que fleurissent amour, paix et liberté, une émancipation des carcans traditionnels, de toute autorité rigide, sclérosée, figée dans le passé. Place à la jeunesse et à l’optimisme ! Place à la vie.

Un an plus tard, la révolte explose à Paris. Et bientôt partout en Europe. « Sous les pavés, la plage ! ». Le discours est similaire, la génération est la même. Ergo  : les hippies ont-ils influencé Mai 68 ? A vrai dire... Pas vraiment, non.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct