À Tomorrowland, on danse sous la pluie

©PhotoNews
©PhotoNews

Tomorrowland jour 1bis. Pour la deuxième fois en treize années d’existence, le plus grand festival de musique électronique en Belgique s’étale sur deux week-ends. Il n’y avait rien eu de significatif à signaler lors du premier, à part la bonne ambiance qui régnait encore ce vendredi. La pluie n’a pas gâché les premières heures des 200.000 festivaliers qui avaient fait le déplacement à Boom, près d’Anvers. Les plus chanceux ont réussi à obtenir un poncho bleu ou transparent, les autres ont préféré risquer un rhume plutôt que de louper leur DJ préféré.

Sur les chemins qui mènent aux seize scènes du site, on croise des centaines de jeunes, lunettes de soleil vissées sur le visage, même quand le ciel semble prêt à leur tomber sur la tête. Lorsqu’ils lèvent les yeux, c’est pour admirer la grande roue ou les flammes qui jaillissent de nulle part au rythme d’une techno violente qui séduit une partie du public.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct