Un TGV français contrôle la grande vitesse belge

Le train effectue des mesures tous les 10 à 25 cm sur les lignes à grande vitesse. ©Infrabel
Le train effectue des mesures tous les 10 à 25 cm sur les lignes à grande vitesse. ©Infrabel - Infrabel

Le TGV qui a quitté le quai 5 de Bruxelles Midi à 15h20 précise avait une livrée étrange qui le distinguait clairement des TGV, Thalys, Eurostar, ICE et autres Izy. L’Iris 320 de la SNCF est, en effet, un train à grande vitesse à part. Son vrai nom n’est pas ophtalmique, même si son travail est de garder le réseau ferré à l’œil, c’est le Vigirail « Inspection Rapide des Installations de Sécurité » (Iris). Tous les quinze jours, à peu près, ce TGV technique français utilise la ligne à grande vitesse entre Bruxelles et Lille (la LGV1) et y assure le contrôle de la signalisation. Comme il le fait sur l’ensemble du réseau à grande vitesse français. « 

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Mobilité