D1B: le Cercle fait figure d’épouvantail

D1B: le Cercle fait figure d’épouvantail
Belga

Riche seulement de 8 équipes, cette D1B semble en effet plus relevée et indécise que jamais. Doit-on forcément s’en réjouir ? Sa formule, qui a suscité pas mal de commentaires acerbes, n’est sans doute pas idéale. Chaque équipe affronte ses 7 autres concurrents à 4 reprises mais le promu n’est pas forcément celui qui a engrangé le plus de points (cfr. ci-dessous). En outre, une équipe qui termine quatrième peut arracher une qualification européenne, privilège que ne peut revendiquer le champion, alors qu’une équipe qui termine cinquième peut être rétrogradée. Comprenne qui pourra. En attendant, le niveau général est assez bon et les joueurs qui y brillent, comme Nicolas Rasjel (parti de l’Union à Ostende) ou Manuel Benson (du Lierse à Genk), ont sans doute davantage de chances de se mettre en évidence…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Division 1B