Le plan 55+ d’ING n’est (normalement) pas menacé

Au compte-gouttes, le gouvernement Michel laisse filtrer les mesures décidées lors du dernier conclave budgétaire. Dernière en date : dissuader, à coups d’amendes conséquentes, la mise en place de nouveaux plans de départ anticipés par les entreprises qui souhaitent se défaire d’une partie de leur personnel. Logique : ce même gouvernement avait il y a peu décidé de renforcer les conditions d’accès à la prépension, avec pour objectif final de garder les travailleurs au travail plus longtemps.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct