Sur les traces de la Grande Guerre au chemin des Dames

Depuis la Caverne du dragon, une vue impressionnante sur le champ de bataille.
Depuis la Caverne du dragon, une vue impressionnante sur le champ de bataille. - Bruno D’Alimonte

C’est avec un vieil air en tête que l’on fait une halte dans le petit village de Craonne. Un air que râle un accordéon triste et où trémolent des chanteurs d’entre-deux-guerres. « La Chanson de Craonne » fut reprise en 2003 par Maxime Leforestier. La pochette était illustrée par Tardi.

« Adieu la vie, adieu l’amour/Adieu toutes les femmes/C’est bien fini, c’est pour toujours/De cette guerre infâme/C’est à Craonne sur le plateau/Qu’on doit laisser sa peau/Car nous sommes tous condamnés/Nous sommes les sacrifiés. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct