Inde: la guerre de la vache attise les tensions entre les communautés

Pour les croyants hindous, toute «
demande
» adressée à une vache sacrée se fait avec déférence
: ici, des femmes prient pour obtenir un enfant mâle à un festival religieux.
Pour les croyants hindous, toute « demande » adressée à une vache sacrée se fait avec déférence : ici, des femmes prient pour obtenir un enfant mâle à un festival religieux. - Reuters.

Depuis New Delhi

Dans une Inde dirigée par les nationalistes hindous, l’enjeu de la protection de la vache, animal sacré aux yeux de la majorité hindoue, n’en finit pas de susciter des débats enflammés et des incidents violents. Depuis que le Premier ministre Narendra Modi est arrivé au pouvoir en 2014, son parti du BJP (Parti du peuple indien) mène une véritable croisade au nom de ce symbole religieux. Les Etats qu’il dirige ont durci leurs législations sur l’abattage des vaches et les pressions s’intensifient pour imposer une interdiction nationale. Dans les campagnes, les milices autoproclamées des défenseurs de la vache sèment la terreur en punissant arbitrairement des malheureux accusés d’avoir porté atteinte à l’animal sacré. A la mi-juillet, dans la banlieue de Delhi, deux hommes ont encore été passés à tabac par des fanatiques hindous, après plusieurs mois de tensions marquées par des lynchages meurtriers à travers le pays.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct