Et à la fin, c’est Usain Bolt qui perd… (vidéos)

© Photo News
© Photo News

C’est le scénario que personne ne voulait voir. Et pourtant, il s’est écrit, ce samedi, dans la nuit de Londres. Usain Bolt a perdu le dernier 100 m de sa carrière. Troisième en 9.95 dans une finale à très haute tension, le Jamaïcain, une nouvelle (et dernière) fois trahi par son départ, n’a jamais pu se refaire. Et, comble d’ironie, a dû laisser, en 9.92, le titre mondial à l’Américain Justin Gatlin, l’anti-héros par excellence, hué tout au long des deux dernières journées par le public londonien qui n’acceptait pas la présence de cet athlète suspendu deux fois pour dopage. A 35 ans, celui-ci a remporté la victoire sans doute la plus savoureuse de sa carrière… 12 ans après son dernier titre conquis aux Mondiaux d’Helsinki et 13 après son titre olympique, à Athènes. Une éternité. Et, pour couronner le retour US au sommet du sprint, son compatriote Christian Coleman a fini sur ses talons en 9.94, renvoyant Bolt à une place qu’il n’avait jamais occupée dans un grand championnat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct