Combattre pour la liberté fut davantage qu’un slogan

Le 12 octobre 1917, la Division néo-zélandaise mène l’assaut contre l’éperon de Belle-Vue. En moins de quatre heures, 2.700 hommes tombent au combat. 846 sont tués. Un siècle plus tard, le 12 octobre 2017, une cérémonie sera organisée à Tyne Cot Cemetery et à ‘s Gravenstafel. Elle s’inscrira comme plusieurs autres dans la suite des commémorations du 31 juillet dernier, lorsque des membres des familles royales belge et britannique se sont retrouvés à Ypres à l'occasion du centenaire du déclenchement de la bataille de Passendaele.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct