Les œufs «naturels», aussi à risques

Les œufs issus de poules d’élevages privés ne sont pas forcément plus sûrs que ceux issus des élevages industriels. Le Centre de recherches vétérinaires et agronomiques (Cerva) a coordonné plusieurs études sur les risques de l’autoproduction. Deux recherches menées en 2004 et 2009 avaient ainsi démontré que les niveaux de certains contaminants (dioxines, PCB, pesticides, métaux) dans les œufs issus d’élevages privés étaient supérieurs à ceux des élevages industriels en plein air. En cause : la non-standardisation des processus de production qui permet aux poules d’ingérer des résidus de pesticides, des hydrocarbures, des selles et des restes de repas. A la lumière de ces constatations, l’Afsca avait émis la recommandation de réserver une consommation raisonnable aux œufs autoproduits.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct