Une cathédrale pour Szymkowicz

Le peintre a une relation particulière avec Mons, la ville de ses études.
Le peintre a une relation particulière avec Mons, la ville de ses études. - Avpress

La salle Saint-Georges aurait pu être trop petite pour l’exposition « La peinture dans la gueule ! – Le K Szymkowicz », visible jusqu’au 15 octobre. Il n’en a rien été. Charles Szymkowicz se réjouit du talent de l’architecte montois Frank Alland, qui a conçu une « cathédrale dans la cathédrale », selon les mots d’un visiteur.

« La salle est magnifique, mais on y est un peu contraint d’utiliser les cimaises, qui ne répondent pas à ce que je désirais. Frank et moi nous sommes immédiatement très bien compris et il a créé cet espace spécifiquement pour cette expo qui nécessite un accrochage très haut. Le but était de concevoir une espèce d’avalanche, un tourbillon de tableaux pour que le spectateur ne sache plus où donner de la tête, qu’il soit ivre de peinture. C’est le moteur du titre de l’exposition. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct