Contador, l’escaladeur ibérique au déhanché unique

Alberto Contador rengera son vélo après la Vuelta.
Alberto Contador rengera son vélo après la Vuelta. - Photo News

Rupture d’anévrisme, œdème cérébral, 70 points de suture, 3 semaines de coma. La chute subie au Tour des Asturies par Alberto Contador en mai 2004 aurait pu mettre un terme à sa carrière. À sa vie aussi. Les chirurgiens, qui l’ont opéré durant plus de cinq heures, craignaient que l’Espagnol, jeune professionnel de 22 ans à l’époque, voit sa vie brisée et n’en sorte en état végétatif. Sept mois plus tard, celui qu’on surnommera le Pistolero (pour son coup de pistolet tiré en signe de victoire) enfourchait à nouveau sa bicyclette pour ouvrir le chapitre le plus long, et le plus fructueux, de sa carrière.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct