Annabelle 2: la création du mal Un certain savoir-faire en matière de construction de tension

<span>Annabelle 2: la création du mal</span> Un certain savoir-faire en matière de construction de tension

« Encore traumatisés par la mort tragique de leur petite fille, un fabricant de poupées et sa femme recueillent chez eux sœur Charlotte et les toutes jeunes pensionnaires d’un orphelinat dévasté. Mais ce petit monde est bientôt la cible d’Annabelle, créature du fabricant possédée par un démon… »

Puisque tous s’y mettent, pourquoi pas lui : James Wan aussi entend développer autour des films qu’il a réalisés ou juste produits un vaste « cinematic universe ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct