Est-il encore possible de manger sainement?

Sylvain Piraux
Sylvain Piraux

Du poulet à la dioxine aux farines animales responsables de l’apparition de la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l’homme, en passant par la viande de cheval dans des préparations « pur bœuf », nous sommes entrés depuis longtemps dans l’ère du soupçon alimentaire. Et ce n’est évidemment pas l’actuelle crise des œufs à « l’anti-poux » qui viendra rassurer un consommateur de plus en plus perplexe au moment de passer à table.

Il y a quelques années, nous avions rencontré le sociologue et journaliste italien Carlo Petrini, fondateur de Slow Food, un mouvement international qui a pour principal objectif de « sensibiliser les citoyens à l’écogastronomie et à l’alterconsommation ». Ses propos sur les dérives de l’industrie agroalimentaire, mais également sur notre propre inconséquence de consommateurs, au moment de remplir nos frigos, n’ont – malheureusement – pas pris une ride.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct