Au Kenya, l’héritier multimillionnaire Kenyatta s’accroche à son siège

En 2011, le magazine Forbes avait estimé la fortune de Kenyatta à 500 millions de dollars.
En 2011, le magazine Forbes avait estimé la fortune de Kenyatta à 500 millions de dollars. - AFP

Pouce en l’air, sourire aux lèvres. À la sortie de l’isoloir, mardi dernier, Uhuru Kenyatta y croyait déjà. Sa confiance a payé : le président kényan sortant rempile pour un second mandat de cinq ans. Le candidat de la coalition du Jubilee a raflé 54,27 % des suffrages contre 44,63 % pour son opposant, Raila Odinga, a annoncé la Commission électorale (IEBC) ce vendredi après trois jours de dépouillement minutieux… et laborieux. Un processus salué par les observateurs internationaux et décrié par Odinga, qui continue de crier à la fraude. Pour les électeurs, l’attente aura été interminable et fébrile.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct