Les magasins bio, un refuge pour les désabusés de l’industrie alimentaire

©Sylvain Piraux / Le Soir
©Sylvain Piraux / Le Soir

Les enseignes bio seraient-elles des refuges pour une alimentation saine ? Pour de plus en plus de consommateurs, la réponse positive à cette question sonne comme une évidence. Savent-ils pour autant quelles sont les obligations qui incombent à la filière, quelles sont les garanties que les magasins bio prennent à l’égard de leurs producteurs ?

A l’étage du magasin Sequoia – enseigne qui compte en Belgique six points de vente – de Woluwe-Saint-Pierre, Milena de Halleux, qui est employée au sein de la cellule achats, souhaite d’abord réagir à la crise des œufs contaminés au fipronil. « Nos producteurs ne s’approvisionnent pas chez des fournisseurs qui vendent à la fois des produits chimiques et des produits naturels, explique-t-elle. Ils ont leurs propres fournisseurs. Auraient-ils donc pu être dupés par un fournisseur fraudeur ? On ne peut jamais complètement écarter ce genre d’hypothèses. Mais tout de même, le risque est très limité. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct