En 2016, 221 milliards se sont envolés de Belgique vers des paradis fiscaux

Le petit rocher de Jersey, un des paradis fiscaux préférés des Belges ©Toby melville/Reuters.
Le petit rocher de Jersey, un des paradis fiscaux préférés des Belges ©Toby melville/Reuters. - Toby melville/Reuters.

Il existe un point commun entre Monaco, les îles Vierges britanniques, les Bermudes, ou les îles Caïmans. Toutes ces destinations sont considérées par la Belgique comme des Etats «  à fiscalité inexistante ou peu élevée  ». Ils figurent donc sur une liste noire, composée de 31 Etats labellisés « paradis fiscaux ».

La loi fiscale belge impose une obligation à toutes les sociétés. Dès lors qu’elles versent plus de 100.000 euros par an sur des comptes bancaires ou à des personnes domiciliées dans ces Etats blacklistés, les entreprises belges doivent déclarer ces paiements. À la demande du Soir, le SPF Finances nous a livré les statistiques relatives à ces déclarations de paiement vers les paradis fiscaux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct