En Europe, l’Ouest ramasse les billets tandis que l’Est reçoit les sanctions

© Photonews.
© Photonews.

Pour le moment, les Européens de l’Est sont loin d’être appréciés au sein de l’UE. On pourrait penser qu’ils veulent systématiquement perturber le consensus politique de Bruxelles et diviser l’union. Avec, à leur tête, des hommes politiques puissants comme le chef du gouvernement hongrois Viktor Orbàn, le président tchèque Miloš Zeman ou encore Jarosław Kaczyński, président du parti polonais au pouvoir, le PiS, ce sont des agitateurs qui ne s’accommodent pas des exigences de répartition des migrants et des réfugiés dans leurs pays (…). Afin que la vague d’immigration de 2015 ne se reproduise pas, Viktor Orbàn a déjà érigé une barrière frontalière dans le sud de la Hongrie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct