Une femme douce Un véritable cauchemar

<span>Une femme douce</span> Un véritable cauchemar

Très librement adapté d’une nouvelle de Dostoïevski, Une femme douce raconte le périple absurde d’une femme qui veut apporter un colis de vivres à son mari incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Ainsi commence l’histoire d’un voyage, l’histoire d’une bataille absurde contre une forteresse impénétrable, d’une descente aux enfers.

Filmant en plans-séquences avec une maîtrise hors pair, Sergei Loznitsa poursuit son portrait de la Russie dans ce qu’elle a d’éternelle et de totalement corrompue en suivant cette femme obstinée (Vasilina Makovtseva incarne cette héroïne au visage impassible avec stoïcisme) qui va se cogner à des situations kafkaïennes. Il met en scène les excès en tous genres, les hypocrisies, le cynisme, la folie, les absurdités administratives, les sentiments exacerbés et la violence.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct