Cinquante nuances plus sombres Toujours ultra soft

<span>Cinquante nuances plus sombres</span> Toujours ultra soft

Après la rupture, les retrouvailles. Christian Grey va tout faire pour reconquérir Anastasia qui ne se fait pas longtemps prier.

Malgré l’annonce de nuances plus sombres, le résultat est toujours ultra soft et les jeux sadomasochistes profondément niais. Même la version non censurée, proposée en complément de la version cinéma, soit une dizaine de minutes supplémentaires, n’arrive pas vraiment à faire grimper la température.

En bonus, les coulisses du film, pourquoi Dakota Johnson se dénude plus que Jamie Dornan et une minute de Cinquante nuances plus claires, le troisième volet attendu pour février 2018.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct