Difficile d’y voir clair sur le prix des lunettes en Belgique

Le code de conduite de l’opticien réalisé par Kris Peeters ne connait pas le succès espéré. ©PhotoNews
Le code de conduite de l’opticien réalisé par Kris Peeters ne connait pas le succès espéré. ©PhotoNews

Le ministre en charge de la Protection des consommateurs, Kris Peeters, s’est réjoui ce mercredi de voir la chaîne d’opticiens Hans Anders, numéro deux du marché avec 108 boutiques, signer son code de bonne conduite. Il désespérait un peu, il faut dire. Jusqu’ici, ce document visant à assurer une meilleure information du consommateur sur les prix des verres et à le pousser à comparer les prix n’avait pas suscité l’intérêt de la profession. Hans Anders est la première chaîne à adhérer à ce code lancé fin décembre 2016. Le leader du marché – Pearle – et bien d’autres le boudent toujours. Le bilan est aussi très maigre du côté des opticiens indépendants qui dominent le marché (60 %). Seuls 42 d’entre eux sur un nombre estimé à 1.600-1.800 l’ont signé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct